Gentilhommières des Pays de l’Aisne — Laonnois, Vermandois et Thiérache

Gentilhommières des Pays de l’Aisne – Laonnois

par Philippe Seydoux

Préface de Jean-Marie Pérouse de Montclos

Traditionnellement qualifiée de « couloir des invasions », cette partie nord du département de l’Aisne a particulièrement souffert au cours des guerres interminables du XVIe et du XVIIe siècles, et davantage encore en 1914-18. Les demeures de qualité n’y manquaient cependant pas, si l’on en juge par les quelque 200 châteaux et logis existants, disparus ou restaurés, présentés dans ce recueil. Grâce à une abondante iconographie, en grande partie due aux recherches menées par Francis Eck, le lecteur y retrouvera le souvenir de nombreux édifices disparus tels qu’Anizy, Manicamp, Blérancourt, Pinon, Pancy, Vaux-en-Vermandois, Moÿ, Renansart, Pommery, Sissonne, Roucy, Couvron et bien d‘autres encore.

Il y trouvera aussi les exceptionnelles ruines de Coucy et aura la surprise d’apprendre que leur anéantissement volontaire, en mars 1917, ne manqua pas de soulever la réprobation chez l’ennemi même : quelques jours plus tôt, le prince royal de Bavière, général d’armée, avait adressé au Chef d’Etat-Major général une requête soulignant qu’un tel acte porterait très inutilement un coup au prestige de l’Allemagne… Il appréciera la vigueur du redressement qui suivit la guerre à travers les reconstructions de Folembray, de Pont-Saint-Mard, de la Bôve, de Villers-le-Sec, sans oublier celle de Caulaincourt, étonnante variation architecturale inspirée du néoclassicisme russe.

Mais il trouvera aussi nombre d’édifices demeurés à l’écart des principaux théâtres d’opérations : les célèbres vendangeoirs du Laonnois, cadre de la vie aimable et cultivée du XVIIIe siècle ; le château Renaissance de Marchais, devenu résidence des princes de Monaco ; le surprenant château de Chailvet avec ses deux niveaux d’arcades inspirés de modèles royaux ; l’élégant donjon de Bois-les-Pargny ; ainsi que de nombreuses demeures de Thiérache, associant brique et pierre : Marfontaine, Brunehamel, Bosmont, Bernoville, sans oublier Leschelle et sa majestueuse mise en scène.

L’amateur de jardins découvrira de charmantes réalisations dans les collines du Laonnois et, à défaut des somptueux parterres de Pinon, redessinés à la française au début du XXe siècle et totalement dévastés, il appréciera la qualité des parcs de Folembray, dessiné par Choulot, et surtout de Pont-Saint-Mard, conçu par Varé et soigneusement remis en état après les hostilités.

Tome 1 : Laonnois, Vermandois et Thiérache

Un volume relié au format 210 x 285 mm, sous couverture quadri, cartonnée et pelliculée, 348 pages, près de 350 similis, 16 hors-texte quadri.

Plus de 200 monographies, avec notes et bibliographie.

ISBN : 9782 902091 40
58 € TTC.

 

Commander

Carte - Aisne